Conférence du Professeur Thierry Baubet

Etre un adolescent en souffrance psychique, aujourd'hui en Seine-Saint-Denis

Conférence d'ouverture de la rencontre-débat organisée à Bobigny à l'occasion des journées nationales d'information sur la santé mentale consacrée aux adolescents 
Captation,  mars 2015
Durée 19 minutes, 30

 

 

 

Pédopsychiatre et chef du service de psychopathologie enfant et adolescent de l’hôpital Avicenne (Bobigny), Thierry Baubet observe que dès la poussée pubertaire, l’adolescent se lance dans un parcours considérable qui le fera passer, à l’image des héros antiques, par de nombreuses crises. C’est l’heure de s’autonomiser, de découvrir sa vie sexuelle, de tomber amoureux, de faire des choix – et donc, aussi, de se fermer des portes. Cette période renvoie les parents à leur propre adolescence et impose d’accompagner le jeune, y compris dans des moments de déception mutuelle, sur un chemin qui n’est pas celui qu’ils auraient pris. Toute la difficulté consiste, durant cette période, à maintenir une forme d’autorité sur un individu qui n’est pas encore arrivé à l’âge adulte. Cette difficulté est d’autant plus grande que la société contemporaine malmène la notion d’autorité. 

La construction de l’adolescent passe nécessairement par des moments d’achoppement. Cette construction difficile peut parfois s’apparenter à une maladie. Certains auteurs évoquent ainsi l’adolescence comme un « état limite transitoire ». Une intervention précoce risquerait donc de mettre tous les patients sous neuroleptique. Le temps d’une évaluation fine de la situation doit être pris. 

Des difficultés présentes depuis l’enfance peuvent également s’aggraver à l’adolescence. Des difficultés nouvelles peuvent également apparaître : l’adolescence est l’âge de prédilection de survenance des grandes maladies psychiatriques.

La Seine Saint-Denis se caractérise par sa forte proportion d’adolescents et, par contraste, par le faible nombre de professionnels de santé mentale y exerçant. Les pédopsychiatres de Seine Saint-Denis se coordonnent au sein du groupe « Pédopsy 93 », qui vise à proposer une prise en charge gratuite, rapide et pluridisciplinaire à la demande de l’adolescent, de ses parents ou des institutions. Ce groupe tâche de travailler en réseau pour développer des réflexes autour du soin. 

Malgré la faiblesse de son taux d’équipement, la Seine Saint-Denis présente un « taux de fuite » relativement faible. Les adolescents du département sont les mêmes que partout ailleurs : ni plus ni moins violents que d’autres, ils sont, au contraire, parfois victimes de violences, portent sur eux une stigmatisation permanente et sont victimes d’une discrimination territoriale qui peut s’étendre jusqu’à leur façon d’être ou de parler. 


rédacteur : Ubiqus pour Ville-Evrard

Création : 17.02.2016
Mise à jour : 10.03.2016

Votre avis nous intéresse

Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire

*




*
Pas de commentaire