Les 25 ans d'ADO NEUILLY

ADO-NEUILLY est un centre  spécialisé dans la prise en charge des adolescents de 14 à 25 ans. Situé au centre de la ville de Neuilly-sur- Marne, en Seine-Saint-Denis, c’est un endroit agréable et convivial. Un fond musical, des revues, des bandes-dessinées et diverses informations sont à disposition des jeunes en salle d’attente. L’accueil se veut disponible et chaleureux. 

  • ©photo P. Marsan
    [Photo 1 sur 9]
    ©photo P. Marsan
  • ©photo P. Marsan
    [Photo 2 sur 9]
    ©photo P. Marsan
  • ©photo P. Marsan
    [Photo 3 sur 9]
    ©photo P. Marsan
  • ©photo P. Marsan
    [Photo 4 sur 9]
    ©photo P. Marsan
  • ©photo P. Marsan
    [Photo 5 sur 9]
    ©photo P. Marsan
  • ©photo P. Marsan
    [Photo 6 sur 9]
    ©photo P. Marsan
  • ©photo P. Marsan
    [Photo 7 sur 9]
    ©photo P. Marsan
  • ©photo P. Marsan
    [Photo 8 sur 9]
    ©photo P. Marsan
  • ©photo P. Marsan
    [Photo 9 sur 9]
    ©photo P. Marsan

 

 

Fondé, il y 25 ans dans un bassin de population dépourvu de lieux de soins, le centre propose au CMP, centre médico-psychologique,  un accueil, des consultations et des psychothérapies pour des jeunes en souffrance psychique. Une aide aux parents fragilisés par l’impact de l’adolescence de leurs enfants y est apportée sous la forme d’entretiens familiaux et de soutien à la parentalité.

En 2011, l’installation dans de nouveaux locaux a permis l’ouverture du CATTP, centre d’activités thérapeutiques à temps partiel. Au mal-être des jeunes s’associent souvent la déscolarisation et la désocialisation. Les parents sont alors dépassés car le jeune a tendance à s’isoler dans sa chambre, ayant souvent comme seule compagnie les jeux vidéo et internet. Ainsi la mise en place d’un cadre structurant s’est imposé pour les accueillir en  journée, lors d’activités thérapeutiques adaptées, en des groupes de trois à sept adolescents, sur divers thèmes : l’approche corporelle, la musique, le théâtre, la sculpture, la photo, etc… Ces activités viennent en complément des soins dispensées au CMP et permettent un maintien ou la reprise progressive de la scolarité et sont une alternative à l’hospitalisation.   Les demandes exprimées par les jeunes sont les conflits avec les parents, les professeurs, l’échec scolaire, les difficultés alimentaires, les idées suicidaires, les déprimes et anxiétés de tous ordres, etc.

Les troubles du comportement et de l’agir restent les motifs majeurs des consultations.  Les jeunes sont adressés à parité par le milieu familial et scolaire, mais aussi par l’éducatif, l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE), la Direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (DPJJ), la pédopsychiatrie hospitalière, les médecins de ville, les hôpitaux généraux (suite à des tentatives de suicide), le Centre d’Accueil et de Crise de l’Etablissement Public de Santé de Ville-Evrard, etc. Ces différentes instances constituent le maillage de nos articulations, le réseau sans lequel notre dispositif de soins n’aurait pas de sens. Ce travail de liaison permet une meilleure cohérence dans les interventions thérapeutiques.  

Au centre ADO-NEUILLY, les prises en charge se font au sein d’une guidance infantile de l’adolescent et de la famille, privilégiant la psychanalyse comme approche théorique. L’équipe est pluridisciplinaire et comporte une quinzaine de professionnels :  médecins pédopsychiatres, psychologues cliniciens, cadre de santé, psychomotricienne, infirmiers, ergothérapeute, assistante sociale, assistantes médico-administratives et artistes / intervenants extérieurs. Les consultations sont individuelles et/ou familiales, sans oublier  à cet âge, les orientations plus concrètes, scolaires et socio-professionnelles.  

Dans notre travail, prévention et protection de l’adolescent en danger ne sont pas oubliées. Dans 80 % des cas, ces consultations suffisent pour que l’adolescent retrouve confiance en lui. Il est parfois nécessaire de continuer les soins dans des lieux spécialisés tels un soin-étude, un hôpital de jour et dans de rares cas, en psychiatrie générale.   « L’adolescent seul, ça n’existe pas » : c’est pourquoi nous ne négligeons aucunement le contexte familial, scolaire, socio-éducatif et professionnel. Il y a une pertinence à accompagner l’adolescent et ses parents dans ce moment de vie crucial qui se situe entre dépendance et autonomie.

ADO-NEUILLY complète l’offre de soins ambulatoires du Sud-Est du département en recevant les adolescents de 11 communes : Clichy-sous-Bois, Coubron, Gagny, Gournay S/Marne, Le Raincy, Montfermeil, Neuilly-Plaisance, Neuilly-sur-Marne, Noisy-le-Grand, Rosny-sous-Bois, Villemomble.  Beaucoup de ces jeunes sont issus de familles étrangères ou mixtes, souvent affectées par des difficultés sociales, économiques et de monoparentalité.  

Bien que rattaché au secteur de psychiatrie générale, 93G16, dont le responsable de pôle est le docteur Pascal FAVRÉ, le centre est une structure intersectorielle de l’E.P.S. de VILLE-EVRARD (93G09, 93G15, 93G16, 93G18 et 93I05).

En 2015, nous avons pris en charge 315 adolescents  au CMP et 51 adolescents au CATTP. C’est ainsi que depuis 25 ans le centre ADO-NEUILLY  a suivi  6000 jeunes, pour autant de parents aidés, au sein d’une activité de 74 430 actes de soins.

Le développement du centre a représenté en 2011 un investissement immobilier d’1 million d’euros pour 300 m2, plus de 61 000 euros d’équipements et la création de 6 postes de soignants à temps plein, financés par l’Agence Régionale de la Santé, sur les crédits fléchés de la pédopsychiatrie.  

De même que le temps de l’adolescence est un  « hors-temps », un temps de passage entre l’enfance et l’adulte,  le centre intersectoriel ADO-NEUILLY est un « hors-lieu »,  ancré entre la psychiatrie infanto-juvénile et la psychiatrie générale et contribue pour les jeunes, à la prévention des addictions et déviances idéologiques de tous ordres.

Contribution

Docteur Rita Thomas, responsable médicale de l'unité et fondatrice de la structure il y a 25 ans. 

Création : 09.02.2016
Mise à jour : 10.03.2016

Votre avis nous intéresse

Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire

*




*
Pas de commentaire